Qu’est ce que le réflexe de Moro ?

le reflexe de moro

Le réflexe de Moro est aussi nommé réflexe de défense, ou réflexe de sursaut. Il fait partie des réflexes des nouveaux nés et des nourrissons. Il s’agit d’un réflexe de défense et d’une réponse mécanique et instantanée à la perte soudaine de soutien corporel. Pour faire face à cette sensation de chute, le bébé étend les bras puis les recroqueville et se met à pleurer.

Ces actes surviennent pour réagir un stimulus rapide tel qu’une lumière, un changement de positions trop rapide, une surface qu’il ne connaît pas. L’instinct du nouveau né va donc être d’écarter brusquement les bras et les jambes, symétriquement puis de les ramener vers lui comme pour faire un câlin. Il est possible que l’enfant pleure, mais ce n’est pas toujours le cas.

Le bébé peut également avoir ce type de réaction lorsqu’il y a un bruit fort comme un claquement de porte, un feu d’artifice. Mais aussi lors de son transport en voiture, ou le changement de son transat.

Ce réflexe apparaît déjà dans le ventre de sa maman et se prolonge durant les premiers mois de vie, et commence à s’atténuer entre les 3 et 6 mois de l’enfant. À la place, on va venir parler de sursaut. Ce réflexe que l’on a tous lorsque nous sommes surpris. Dans ce cas précis, les mouvements de bras et de jambes disparaissent. On parle alors d’un réflexe de moro positif.

D’où vient le réflexe de Moro ?

Pourquoi le réflexe de moro est-il si important pour les bébés ? Le réflexe de Moro aurait un rôle de survie. En effet, chez nos ancêtres, le bébé se serait agrippé à sa mère comme un singe. Cela aurait pu le faire ce qui permet de se mouvoir avec bébé. Le réflexe d’un enfant qui tombe en arrière est d’ouvrir les bras et les jambes pour tenter d’avoir un équilibre, mais surtout pour attraper sa maman.

Un réflexe contrôlé par les professionnels de santé

Maintenant que l’on connaît ce réflexe de plus près, il faut savoir que ce dernier est très important aux yeux des pédiatres et médecins. En effet, lors de vos visites le réflexe de Moro est suivi et observé par les professionnels de santé. Il est signe d’une bonne santé lors des débuts de la vie de l’enfant.

Afin de réaliser des tests et voir si votre enfant réagit. Il va être déclenché volontairement pour être sûr que votre enfant a un bon système nerveux. Cela peut être impressionnant à première vue mais il n’en est rien, c’est un processus naturel pour le bilan de santé de votre bébé.

Le test est réalisé de la manière suivante : le pédiatre prend votre enfant par les mains et le soulève de quelques centimètres. Ensuite il va venir le laisser retomber doucement sur la table d’auscultation. C’est à ce moment que votre bébé réagit et le réflexe de Moro apparaît. Votre bébé va donc écarter ses bras et jambes symétriquement. Puis va agripper ses mains comme s’il voulait serrer quelque chose.

Si votre enfant ne réagit pas, cela peut être révélateur d’un signe plus inquiétant. Comme un problème neurologique ou une blessure comme une fracture.

Comment aider son bébé qui a un réflexe de Moro ?

Lorsqu’un bébé a ce genre de réflexe, il est parfois difficile de savoir comment réagir. Nous allons donc voir comment calmer un bébé ou comment empêcher qu’un réflexe de Moro ne vienne le réveiller ou perturber son sommeil.

Dans un premier temps, il est possible de rassurer son enfant. Ceci en lui montrant que l’on est présent pour lui ou bien que l’on est juste à côté de lui, par des caresses ou bien par la voix.

Si le réflexe de Moro vient à réveiller votre enfant et à déclencher une crise de larmes. Vous pouvez le prendre dans vos bras en position fœtale afin de lui rappeler sa position dans votre ventre.

Cela lui permet de retrouver un sentiment de sécurité et donc de pouvoir se rendormir plus facilement lorsque vous allez le poser dans son lit.

Dans le cas où votre enfant est à moitié endormi, vous pouvez lui proposer sa tétine. Si vous venez à lui proposer son doudou, faites bien attention de les récupérer avant qu’il ne s’endorme. En effet, un doudou peut être la cause d’une mort subite du nourrisson et créer un étouffement.

Enfin, puisque nous avons vu les causes du réflexe de Moro. Il est alors très important d’éviter tout ce qui peut les déclencher comme les bruits de portes qui claquent, ou les bruits sourds. C’est pour cela que lorsque bébé est endormi, on chuchote.

On utilise des lumières assez douces pour lui éviter d’avoir des flashes. Des bruits qui viennent le perturber, et donc provoquer le réflexe de Moro.

Une solution : l’emmaillotage

Une autre pratique très connue pour aider bébé c’est de emmailloter bébé. C’est-à-dire de le positionner dans une couverture conçue à cet effet. Cela va lui donner l’effet d’un cocon comme dans le ventre de sa maman ou ses bras et ses jambes seront repliés contre son corps et donc ne lui permettent pas de les bouger.

Attention cependant à ne pas laisser dormir son bébé emmailloté. En effet pour les nuits nous vous conseillons de privilégier les gigoteuses qui sont plus agréables pour votre enfant, et plus sécurisées.

Quand s’arrête le réflexe de Moro ?

Le réflexe de Moro peut durer jusqu’au trois à six mois de l’enfant. Mais il faut quand même faire attention à ce que cela ne perdure pas trop. Bien qu’il ne disparaisse pas du jour au lendemain, il est censé diminuer en amplitude au fil de l’évolution de votre enfant.

Si ce réflexe perdure hors de la période indiquée. Cela peut également dire que votre enfant a un problème neurologique ou un mauvais développement du système nerveux. C’est pourquoi lors de vos visites récurrentes chez le pédiatre ce réflexe sera toujours analysé.

Les réflexes de bébé

Votre bébé est plein de surprises et a de nombreux réflexes ! En effet, il existe le réflexe de la marche automatique. Mais l’on trouve aussi le réflexe de la nage, de la succion, ou encore celui de ramper.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies